Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le programme de porte-avions franco-britannique a échoué

L’insertion au rapport public annuel 2014 de la Cour des comptes intitulée « la coopération franco-britannique en matière de porte-avions : une perte nette pour les finances publiques françaises » a décrit comment la France a engagé plus de 200 M€ dans cette coopération en pure perte depuis 2005 puisque le projet a été suspendu en 2008, la crise financière de l’époque ayant fortement influencé la décision, avant d’être abandonné. Ce montant correspond pour moitié à la contribution française au financement du porte-avions britannique, sorte de ticket d’entrée dans la coopération, et pour moitié, aux études réalisées en France, qui sont devenues caduques à la suite de l’abandon du projet Cet exemple illustre les inconvénients qu’il y a à participer à une coopération en matière d’armement lorsque le partage des risques et des avantages entre les partenaires ne sont pas équilibrés et lorsque les intérêts nationaux respectifs ne sont pas conciliables. En effet, les priorités britanniques, clairement exprimées dès 2005, que ce soit en termes de choix technique privilégiant le décollage court et l’atterrissage vertical ou en termes de marchés donnés aux industriels britanniques, rendaient l’échec de la coopération prévisible dès l’origine. L’argument, un temps mis en avant par les pouvoirs publics français, de rendre irréversible la construction du deuxième porte-avions grâce à une coopération internationale, n’a pas résisté aux arbitrages rendus dans le cadre de la préparation de la loi de programmation militaire 2009-2014.

Les commentaires sont fermés.